Le Sahel : terre de conflits mais aussi d’opportunités

13/02/2020

Le 31 janvier 2020, le Club AMPIE organisait un déjeuner sur les opportunités d’affaires pour les entreprises locales issues des financements internationaux au Sahel. Julien AYME, consultant et chargé de cours à Sciences Po Paris, a présenté aux entreprises et acteurs de la coopération présents le contexte géopolitique et sécuritaire de la zone ainsi que les différentes thématiques couvertes par les acteurs internationaux sur le terrain. 

Un contexte géopolitique déterminant

Situé entre le Maghreb et l’Afrique subsaharienne, le Sahel constitue l’une des zones prioritaires de la politique française de développement et de la politique extérieure de l’Union européenne. La Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Guinée Bissau, le Mali, le Burkina Faso, le Niger, le Soudan, l’Erythrée et le Tchad font partie de cette région, victime d’instabilité politique et d’insécurité. Ces 10 Etats postcoloniaux, autrefois sous le contrôle de la France, du Royaume Uni, de l’Italie et du Portugal, partagent un même territoire très vaste peuplé par des groupes ethno linguistiques très hétérogènes. La Région est marquée par un clivage Nord Sud, source d’inégalités et facteur de conflits.

Si on ajoute à ces éléments une croissance démographie galopante qui freine le développement de ces Etats déjà parmi les plus pauvres du monde (et provoque des flux migratoires de plus en plus importants) et les premières conséquences du changement climatique, on se trouve face à une crise humanitaire de grande ampleur, qui ne devrait pas prendre fin à horizon prévisible. Ce terrain, favorable à l’émergence de groupes financés par le trafic de drogues et d’armes et la traite d’êtres humains, contribue à la croissance et à l'extension géographique des mouvements terroristes.

Le nexus sécurité-développement, un élément indispensable pour la stabilisation de la zone

Les différents acteurs intervenant sur le terrain ont constaté que la seule approche sécuritaire n’est pas adaptée pour stabiliser la zone. En effet, sans une vraie réponse politique, avec en particulier un effort très important de développement économique et social, accompagnée bien entendu d’opérations sécuritaires, la sortie du conflit ne peut pas être envisagée.

Pour financer ces besoins de développement, les bailleurs de fonds multilatéraux et bilatéraux ont élaboré des « stratégies Sahel ». Afin d’éviter les doublons et chevauchements, 12 bailleurs ont mis en place l’Alliance Sahel, mécanisme de renforcement de la coordination des partenaires pour une aide plus rapide, plus efficace et mieux ciblée en faveur des zones vulnérables. Ce mécanisme, coordonné par l’AFD, coordonne plus de 730 projets pour un montant global de 11 milliards d’euros dans des secteurs tels que l’employabilité des jeunes, l’agriculture et le développement rural, l’énergie et le climat, la gouvernance, la sécurité intérieure ou la décentralisation.

Les interventions internationales au Sahel, source d’opportunités pour les PME et experts alsaciens

Mis à part les principaux bailleurs internationaux qui interviennent au Sahel, tels que la Banque Mondiale ou l’Union européenne, d’autres plateformes moins connues financent aussi des projets de développement. C’est le cas du G5 Sahel, dont l’objectif principal est la sécurité mais qui prépare également des projets d’infrastructures et de développement - certains de très grande ampleur, comme le projet de chemin de fer « Transsahélien ». Des agences onusiennes comme MINUSMA, UNICEF ou le PNUD interviennent également sur des aspects de développement humain et d’amélioration de la gouvernance tels que la gestion des frontières.

On trouve aussi des structures bilatérales françaises telles que l’AFD, Expertise France ou encore le Centre de crise et de soutien du MEAE, américaines comme le MCC ou USAID, et d’autres acteurs tels que les grandes ONG (Caritas international, Oxfam, Médecins sans frontières, Save the Children, etc.) qui jouent un rôle de plus en plus important et qui peuvent représenter des opportunités de business importantes pour les PME françaises.

 

Ce déjeuner du Club AMPIE a permis en définitive aux entreprises et experts présents :

  • d’avoir une idée du contexte géopolitique et social actuel au Sahel,
  • d’identifier les opportunités d’affaires des différents bailleurs en fonction de leurs domaines de compétences,
  • de découvrir les procédures les plus pertinentes pour se positionner sur ces opportunités.

Toute l'actualité internationale